Gestion

Dans le Parc National, une attention particulière est portée à ce que la nature suive son cours d’elle-même autant que possible. Cependant, lorsque l’on veut préserver les plantes et animaux rares, l’administrateur du parc se trouve parfois confronté à des choix de gestion difficiles 

  • La gestion des forêts : L’objectif au final, est de convertir la forêt de conifères de Schiermonnikoog en une forêt mixte de conifères et de feuillus. Il y a plusieurs raisons à cela:
    • Les conifères sont âgés et menacent bientôt de mourir.
    • Il y a moins de fourrés sous les conifères que sous les feuillus.
    • Les conifères évaporent plus d’eau que les feuillus, ce qui encourage la déshydratation de l’île.
        
    Une grande partie des conifères vont mourir de façon naturelle, mais (Natuurmonumenten), la Société de Conservation de la Nature, coupe aussi des arbres en petites quantités, en plus des arbres qui meurent naturellement.
  • La gestion des dunes : Les dunes menacent d’être envahies de Bouleau et de Saule argenté, ce qui cause la disparition de plantes rares et vulnérables. Pour contrer cela, la Société de Conservation de la Nature use de mesures actives variées.
    • Les herbes coupées sont rassemblées en meules.
    • On coupe les herbes au raz du sol.
    • Pâturages par les moutons et les chevaux, et par les vaches sur le pré salé.

imprimer